dimanche 22 juin 2008

3, 2, 1, 0 ou comment la souris a perdu tous ses boutons

Apple iPod Touch, HP TouchSmart, HTC TouchFlo...
Voici les enfants de la Touch Tech, ce sont des produits sans souris ou à souris 0 bouton (0-button mouse).
Si l'on reprend l'histoire, ils s'inscrivent dans une évolution logique.
Au départ étaient les systèmes à souris 3 boutons, puis à 2 boutons, puis à 1 bouton.
On peut donc voir l'essor actuel des interfaces tactiles comme l'émergence d'une nouvelle génération, celle des systèmes à souris 0 bouton.
Pour fixer quelques repères, on rappellera que :
- le brevet de la souris déposé par Engelbart en 1970 concernait une souris 3 boutons (cf. figure 1), le dispositif s'appelait officiellement "un indicateur de position en X et Y pour l'écran" ("X-Y position indicator for a display system"),
- la souris du Xerox Alto de 1973 possédait également 3 boutons,
- la souris du Xerox Star, petit frère de l'Alto né en 1981, n'avait plus que 2 boutons, même si la carte électronique avait prévu l'emplacement d'un 3e bouton (cf. photo),
- la souris du Apple Macintosh de 1984 perdait encore un bouton pour n'en proposer plus qu'un seul (en fait, c'était déjà le cas de la souris du Apple Lisa de 1983). Au passage, la forme du bouton passait d'un rectangle vertical à un rectangle horizontal.
Dans cette perspective, on comprend bien l'étape actuelle de la souris sans bouton, c'est l'ère du dispositif "direct touch".
C'est le passage des MAC (Mouse Activated Computer) au FAIS (Finger Activated Interactive System), ça reste pour autant du WIMP (Windows Icons Menus Pointer) car seule la souris a disparu, le pointeur est toujours là.

2 commentaires:

Jean-Yves Antoine a dit…

Merci pour le retour historique, Franck. Je découvre totalement ces premières souris, moi qui montrais jusqu'ici à mes étudiants la premiere souris construite par Engelbart qui semblait n'avoir qu'un bouton...

Mais cette présentation de l'évolution des souris n'est-elle pas orientée ? Mes élèves m'ont fait remarquer que chez Microsoft (et donc Windows) la tendance est plutôt à la multiplication des boutons : 2 boutons classiques, pour deux boutons spécifiques WWW : un pour le retour arrière et la molette de défilement. Microsoft, à contre-courant de l'évolution en IHM ?

Franck Poirier a dit…

Eh oui, certaines souris sont acnéiques et possèdent 5 ou même 7 boutons. La plupart sont des des souris gamers. Elles rencontrent peu de succès, posent pas mal de problèmes avec la plupart des applications et finalement (à part pour le jeu), seul deux boutons et la molette sont réellement utilisés.