dimanche 21 septembre 2008

Faites-moi vibrer


Qu'entendons-nous par tactile ?
On peut dire que c'est ce qui est relatif au toucher, sens qu'on désignait avant par le mot "tact", dans ce sens (qui n'a rien à voir avec l'occurrence précédente du mot sens), on peut bien parler d'interface tactile. On touche bien l'écran de l'iPhone, la surface de la table EnterTaible de Philips ou le MFD (multi function dsplay) de la Prius.
S'il s'agit bien d'interface ou d'interaction tactile, on ne peut pas vraiment considérer qu'il s'agit de perception tactile car cela impliquerait une exploration manuelle (ou des pieds) et la détection d'information par la main (ou les pieds). Le plus communément, on détecte le relief, comme lors d'une lecture Braille ou le suivi d'un cheminement podotactile.
Donc, aujourd'hui si les écrans sont bien tactiles, ils n'offrent pas de perception tactile. A défaut de relief sur l'écran, une voie se dessine, c'est la génération de vibration. Ainsi apparaît l' écran tactile vibrant qui n'est plus un simple écran tactile, mais un écran haptique (haptic touch screen).
Ainsi, Immersion propose sa technologie TouchSense, Nokia son écran haptikos et Sony brevette ses tactile pixels.
Demain, à l'interaction tactile, s'ajoutera la perception tactile. Ceci va constituer une évolution importance car il donnera une nouvelle dimension au feedback, essentiellement visuel depuis l'essor des interfaces graphiques, accessoirement sonore (quand la corbeille se vide ou qu'arrive un nouveau message), le feedback va s'enrichir et devenir haptique ; dit autrement, les objets d'interaction vont devenir plus tangibles.
C'est une façon de re-matérialiser nos interfaces qui étaient devenues bien trop virtuelles.

2 commentaires:

Zavie a dit…

On a aussi le droit de rêver au jour hypothétique où l'on saura modifier la texture d'une surface, par exemple sa rigidité. Dès lors on pourra avoir un réel feedback tactile.

Tout à coup, on s'affranchira entre autres de la limitation actuelle des interfaces tactiles : l'interaction à l'aveugle.

Comme d'habitude dans le domaine : vivement demain.

enigmatic a dit…

C'est comme pour le reste, demain sera différent d'aujourd'hui.
Les futures interfaces proposeront certainement des feedback plus riches. Le feedback sonore ne se limite plus à un simple bip, le feedback visuel n'en est plus à quelques caractères à l'écan.
Il faudra bien que le feedback tactile évolue pour exploiter l'extrême sensibilité de nos extémités.

Vivement demain... mais pas trop vite quand même.
Carpe diem.