lundi 2 janvier 2012

Que dire : smartphone, ordiphone ? Pourquoi pas MC ?

Les smartphones continuent de conquérir de plus en plus d'utilisateurs, tant et si bien qu'au cours de l'année 2011, ils ont dépassé en Europe, en termes d'unités vendus, les téléphones mobiles traditionnels.

Cela prouve qu'en moins de 4 ans (l'iPhone date de 2007), ces systèmes sont passés du statut de gadget à celui d'indispensable appareil numérique.
Je ne veux pas dire qu'on ne peut pas vivre sans, mais ceux qui sont déjà équipés n'envisagent pas de s'en séparer (comme disait Paul Auster "Une fois qu'on a goûté au futur on ne peut pas revenir en arrière") et les autres constatant leur utilisation massive en tout lieu et à toute heure finissent par s'équiper lentement mais sûrement.

Le smartphone apparait de plus en plus comme l'appareil numérique utile voire comme un substitut au PC. Dans le même temps, il est perçu de moins en moins comme un téléphone mobile.

D'où la question que j'avais déjà posée en 2009 sur le nom qu'il faut donner à ce type d'appareil (How do you say smatphone in Frennch?).
Peut-on, en 2012, continuer de parler de smartphone ?
A mon avis non et pour plusieurs raisons :

  • c'est de moins en moins un "phone", on fait de plus en plus de choses avec, on utilise des dizaines d'applications et la fonction "voix" est devenue secondaire (tout comme son coût dans le prix du forfait)
  • de plus la voix ne sert plus seulement à téléphoner mais désormais à communiquer avec l'assistant vocal (Cluzee sur Android, Siri sur iPhone)
  • en français, le préfixe smart reste énigmatique pour le plus grand nombre et sa traduction standard en téléphone intelligent est bien prétentieuse
  • en 2009, la Commission générale de terminologie et de néologie a choisi le terme ordiphone, si souvent ses choix sont discutables, ici le terme, contraction d'ordinateur et de téléphone, est plutôt bien choisi.
Ordiphone a donc l'avantage d'être concis, explicite et en plus "officiel", son seul inconvénient doit être son manque d'exotisme par rapport à smartphone.

Il y aurait une autre façon qui me semble intéressante de désigner ce type d'appareil.
Il y a 30 ans, l'ordinateur qui, d'une certaine manière, a révolutionné l'informatique a été le Personal Computer d'IBM, vite dénommé PC. Ce qui le caractérisait, c'était d'être un ordinateur pour une seule personne à usage professionnel et tenant sur le bureau (ces trois points le rendait vraiment novateur).
Aujourd'hui, rebelotte, l'ordiphone révolutionne l'ordinateur. Il nous donne accès à une flopée d'applications en mobilité.
Par analogie, on pourrait le qualifier de MC pour Mobile Computer (Mobile faisant référence à l'usage nomade et à la fonctionnalité de téléphonie mobile).
Pourquoi ce sigle encore plus court que le mot ordiphone n'aurait pas le même succès que son ancêtre, le PC ?

En plus, c'est un terme universel, on dit PC en anglais, en français comme en japonais, on pourrait bien dire MC dans toute les langues.

1 commentaire:

Isac Nunes a dit…

Cher Monsieur :

Moi, je trouve très interessant d'appeler cet appareil, qui est capable de faire presque tout, comme 'ordiphone'.

Le mieux serait 'espièglephone', mais c'est trop laid. En plus, comme m'a dit sagement un ami, ce que vous confirmez dans votre note, dans quelques années, tous les portables seront espiègles, parce que c'est une tendence irreversible, d'òu l'inutilité du préfixe.
Salutations,
Isac Nunes